[Témoignage] Nadia, cadre chez Carrefour, en immersion dans la startup Les Plaisirs Fruités

Découvrez le retour d’expérience de Nadia, Directrice de région chez Carrefour, qui a vécu le quotidien d’une startup – Les Plaisirs Fruités – pendant une semaine. Créer un esprit d’équipe autour d’un rêve commun, oser prendre des risques… De belles leçons à appliquer dans son groupe !

Nadia, quelle était ta startup d’accueil ?

Nadia – J’ai passé 8 jours dans la startup Les Plaisirs Fruités qui propose des paniers de fruits frais en entreprise par abonnement.

 Les Plaisirs Fruités Photo

©Les Plaisirs Fruités ©Welcome to the Jungle

Quelle était ta mission chez Les Plaisirs Fruités ?

Nadia – Je devais former les équipes (livreurs & back-office) et apporter mon expertise en termes de management aux deux dirigeants pour accompagner la croissance organique de la startup.

Qu’est-ce qui t’a marqué durant ton immersion dans la startup Les Plaisirs Fruités ?

Nadia – Rencontrer des gens qui s’autorisent à sauter dans le vide pour réaliser leur rêve.

Pourquoi est-ce important de “partager un rêve” avec ses collaborateurs ?

Nadia – Chez Carrefour, le rêve est de devenir le leader de la transition alimentaire. C’est un concept qu’il faut pouvoir simplifier : quelles sont les actions que moi, mes collaborateurs pouvons réaliser pour participer activement à cet objectif ? C’est que j’ai pu observer en startup. 

Chacun peut participer à cette transition alimentaire au sein de chez Carrefour. Il faut simplifier les valeurs d’entreprise pour qu’elles soient comprises par l’ensemble de nos collaborateurs.

Qu’est-ce que tu retires de ton expérience chez Les Plaisirs Fruités et que vas-tu mettre en place ?

Nadia – Je vais inclure dans ma feuille de route 2020 les valeurs du groupe transformées en actions applicables, mesurables, sur les 8 magasins que je gère pour pouvoir fêter les petites et grandes victoires réalisées.

Tu as aussi évoqué dans ton plan d’actions la “prise de risque” innée aux startups, qu’en retires-tu ?

Nadia – Dans un grand groupe, nos process nous aident à avancer tellement ils sont bien ficelés. Ils deviennent aussi nos propres freins : beaucoup d’instances, pour lancer un projet il faut prendre le temps de l’analyser sur de multiples niveaux…

Nous sommes trop dans la mesure du risque par rapport à une startup comme Les Plaisirs Fruités. En startup, on se lance puis analyse ensuite.

Je veux que nous soyons plus agiles et que chacun s’autorise à sortir du cadre, rêver, réaliser…

L’expérience en startup a-t-elle changé ton point de vue sur ton entreprise ?

Nadia – J’ai adoré mon immersion car j’ai compris le fonctionnement d’une startup basée sur les concepts d’agilité et de prise de risque.

Je me suis aussi dit que j’étais très bien chez Carrefour. C’est un groupe avec beaucoup d’appuis et très bien structuré.

En arrivant, je pensais voir un environnement avec un esprit d’équipe différent du nôtre. Pas du tout ! Carrefour, à son échelle, est une famille. Ma fierté d’appartenance a été multipliée par 10.

Pourquoi recommanderais-tu une immersion en startup ? Un conseil pour les nouveaux ?

Nadia – Ne pas être dans le jugement. Autorisez-vous à vivre pleinement l’expérience.

Je recommande l’immersion en startup car elle permet à la fois de voir une autre façon de fonctionner et de confirmer votre façon de travailler.

Découvrir d’autres témoignages d’immersion :

powered by Typeform