fbpx

Rapport annuel de l’Apec : découvrez le nouveau paysage de la formation

Le rapport annuel de l’Apec qui détaille l’ensemble des transformations du marché de l’emploi cadre vient d’être publié. L’apprentissage n’est pas en reste, et les « nouveaux chemins de la formation » se démocratisent.

Notre co-fondateur Frédéric a été interrogé à ce propos sur les bénéfices de l’immersion en start up. Familiarisation avec le travail de demain, boost d’énergie…

Un constat : l’engouement des cadres pour de la formation à l’externe !

“Revalorisation de la formation continue”, “envie d’une aventure professionnelle intense”, “recherche de programmes de mobilité à l’extérieur”… Selon l’Apec, plus de 2/3 des cadres sont attirés par ce type d’offres de formation. Et nous sommes d’accord ! Pour se former aujourd’hui, il faut pouvoir sortir de son quotidien et repenser sa propre posture. La situation reste néanmoins complexe :

 

«Il y a encore une vraie difficulté à aborder et assumer cette question de la mobilité externe, explique Frédéric Watine, cofondateur de la startup Immersive Experience. Les entreprises savent que cela correspond à une aspiration grandissante des collaborateurs, mais elles ont peur d’orchestrer une plus grande fluidité de leurs talents.» 

– Etude de l’Apec

Intégrer le quotidien d’une start up : une formation qui monte

Immersive Experience est l’un des représentants de ces nouvelles “mobilités continues” cités par l’Apec. Notre principe est simple : de quelques jours à 3 mois, résoudre une mission pour une start up en échange d’une immersion complète et d’un apprentissage en faisant, en échangeant. Notre offre se destine à la fois pour les salariés en entreprise et ceux qui engagent une transition professionnelle.

«On a passé le cap de l’évangélisation: les entreprises doivent faire sortir leurs cadres temporairement pour les oxygéner et les acculturer au monde du travail de demain. Mais ouvrir plus grand la porte pour permettre à certains collaborateurs de tenter de nouvelles aventures ailleurs et à de nouveaux talents issus de startups de rejoindre l’entreprise reste un pas difficile à franchir. » Frédéric Watine

Au-delà de notre propre solution, l’enquête de l’Apec montre que l’enjeu est double dans le secteur de la formation : l’entreprise se doit de laisser à ses collaborateurs la liberté de sortir pour se former, tandis que ceux-ci doivent prendre conscience des possibilités multiples s’offrant potentiellement à eux !

N’hésitez pas à lire le rapport complet de l’Apec, passionnant, et nous donner votre propre avis !

Source : Rapport annuel de l’Apec